Oui, vous pouvez mettre en pratique vos principes IR

31 mars 2022

Les investisseurs qui ont de fortes convictions en matière d'environnement peuvent avoir des difficultés à trouver des placements qui correspondent à leurs valeurs. C'est particulièrement vrai pour ceux qui considèrent le « consumérisme » comme étant le principal facteur contribuant à des problèmes tels que l'utilisation excessive de plastique, la diminution des forêts et l'épuisement des ressources en eau douce. Mais il peut être difficile de trouver des investissements « anti-consuméristes ».

En effet, investir consiste fondamentalement à acheter des entreprises dont les ventes et les bénéfices vont augmenter grâce à une hausse de la production des biens ou des services qu'elles vendent. Investir dans l'anti-consumérisme semble être un paradoxe. Alors où se situe l'intersection entre l'investissement et l'anti-consumérisme? Existe-t-il une intersection?

Le secteur technologique semble être un bon point de départ, bien que les grandes entreprises technologiques puissent difficilement être considérées comme étant anti-consommation.

Apple Inc. promeut son objectif d'être neutre en carbone d'ici 2030, et a le mérite d'avoir réduit ses émissions de gaz à effet de serre chaque année depuis 2015, mais leur activité principale consiste à produire et à vendre des téléphones, des tablettes et des ordinateurs. Par conséquent, ils ont émis 22,6 millions de tonnes métriques de gaz à effet de serre en 2020.

Alphabet Inc. (la société mère de Google) et Meta Platforms Inc. (propriétaire du service de médias sociaux Facebook) gagnent la majeure partie de leur argent de la publicité, des publicités qui favorisent la consommation, tandis que l'activité d'Amazon.com Inc. repose principalement sur la consommation. Les grandes sociétés technologiques jouent évidemment un rôle important, et elles ont leur place dans certains portefeuilles IR, mais pas lorsqu'il s'agit d'investir ou de supporter l'anti-consumérisme. La plupart des fonds de placement axés sur la technologique détiennent une combinaison de certains géants technologiques, voire la totalité d'entre eux. Là encore, il est difficile d'investir dans une perspective anti-consumériste.

Qu'en est-il des entreprises du secteur de l'alimentation et de l'eau? La nourriture et l'eau sont, tout d'abord, des nécessités de base pour la survie de l'homme, donc les entreprises du secteur de l'alimentation et de l'eau répondent au moins aux besoins de l'homme, plutôt qu'à ses désirs.

Cela nous conduit vers des entreprises telles que Xylem Inc, qui se concentre sur la création de « systèmes d'eau durables, efficaces et autonomes », en augmentant l'utilisation de la technologie et de l'analyse des données. Puis nous avons Helma Eigenheimbau AG, qui se présente comme étant « un groupe mondial de sociétés technologiques qui sauvent des vies », incluant un groupe de sociétés d'analyse et de traitement de l'eau L'une d'entre elles est Hydreka, qui produit des équipements et des logiciels pour l'optimisation et la surveillance de l'eau. Helma (et ses filiales, comme Hydreka) est un composant du FNB iShares Global Water Index (TSX: CWW), qui suit l'indice S&P Global Water, offrant une exposition à « 50 sociétés du monde entier qui sont impliquées dans des activités liées à l'eau ».

En ce qui concerne les entreprises alimentaires, elles sont nombreuses à être liées au secteur de l'agriculture et à la production d'engrais, mais on peut affirmer qu'elles contribuent en fait à la surconsommation, contribuant ainsi de manière significative aux émissions de gaz à effet de serre. Une étude de l'Université du Michigan a révélé que 10 à 30 % des émissions carbone d'un ménage proviennent de la nourriture, et, selon l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture, près de 15 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre proviennent de l'agriculture animale, dont 65 % du bœuf.

Pour les investisseurs qui cherchent à soutenir « l'anti-consumérisme », les entreprises qui produisent des substituts de viande pourraient être intéressantes. Deux des plus grandes entreprises qui proposent des alternatives à la viande sont Beyond Meat Inc. et Impossible Foods. Beyond Meat est cotée en bourse mais ce n'est pas le cas d'Impossible Foods, je me concentrerai donc ici sur Beyond Meat.

L'ingrédient numéro un du produit « Beyond Burger » de Beyond Meat est la protéine de pois, dont la production entraîne des émissions de GES nettement inférieures à celles du bœuf. Selon Our World in Data, la production de 100 grammes de protéines de bœuf entraîne 50 kg d'émissions de GES, alors que 100 grammes de protéines de pois entraînent 0,44 kg d'émissions de GES.

Beyond Meat a demandé à l'Université du Michigan d'étudier le cycle de vie du Beyond Meat Burger et a constaté que « le Beyond Burger génère 90 % moins d'émissions de gaz à effet de serre, nécessite 46 % moins d'énergie, a >99 % moins d'impact sur la pénurie d'eau et 93 % moins d'impact sur l'utilisation des terres qu'un quart de livre de bœuf américain ». Le Fonds Desjardins SociéTerre Actions positives compte actuellement Beyond Meat parmi ses placements Espérons que d'autres fonds IR le rejoindront une fois que la société Beyond Meat sera mieux établie.

Investir dans l'anti-consumérisme n'est pas facile, mais ce n'est pas impossible. Pour les investisseurs qui cherchent à respecter leurs principes IR, l'essentiel est d'analyser ce que vos investissements produisent et dans quelle mesure ils encouragent le consumérisme, puis de rechercher des investissements, tels que les deux possibilités mentionnées ici, qui répondent à vos critères. Lisez toujours les prospectus des fonds avant d'investir, et discutez de vos choix d'investissement avec votre conseiller pour vous assurer qu'ils correspondent à vos objectifs et à votre profil de tolérance au risque.

Conformite des PDV.png
Maximisez l’exposition de vos fonds sur le marché!
Des analyses personnalisées des données
Améliorez l’expérience d’apprentissage de vos étudiants avec nos solutions de données.
Contactez-nous pour en savoir plus
Accédez à notre dépôt de fiches d’aperçu du fonds au PDV.
Cliquez ici pour la liste mensuelle des fonds obtenant la note FundGrade A.

Cliquez ici afin de visionner le contenu de la liste des lauréats de la note FundGrade A+® de l’année dernière.
NUMÉRO SANS FRAIS : 1 (888) 328-9174
Nous offrons à nos clients les données complètes les plus pertinentes disponibles sur les fonds de placement canadiens.
Naviguez dans notre répertoire de sociétés de fonds classé par ordre alphabétique :


Site Web réalisé par Fundata Canada Inc.
Données sur les fonds communs de placement fournies par Fundata. | Voir les Modalités et conditions d’utilisation.
Les informations des marchés financiers sont fournies par QuoteMedia.com. Tous droits réservés. | Voir les conditions d’utilisation.
Délai de 15 minutes sur les données du NASDAQ et sur toutes autres données, sauf indication contraire.
Les données sur les matières premières sont la propriété de CME Group Inc. et de ses concédants. Tous droits réservés.
Les indices de BofA Merill Lynch sont utilisés avec autorisation.
© 2022 Fundata Canada Inc. Tous droits réservés. | Voir la Politique de confidentialité | Contactez-nous.