Rapport analytique des liquidités par secteur et devise : T1 2021

Analyser les espèces déployables des fonds pour mesurer le sentiment des gestionnaires


21 juin 2021

Les mesures de confinement liées à la pandémie ayant été récemment levées au Canada, le retour à la normale semble proche. L'an dernier, les principaux indices boursiers ont clôturé l'année sur des sommets historiques, après le repli observé lors des premiers jours de la pandémie mondiale. Comment cela affecte-t-il le poids des devises et les soldes de trésorerie des fonds d'investissement ?

Le poids du dollar américain est proche de son plus bas niveau historique depuis le lancement de ce rapport (graphique 1). Il faut noter les baisses séquentielles dans presque toutes les grandes zones géographiques, avec une baisse intéressante dans la zone euro, qui avait été écartée de nombreux portefeuilles en raison de la grande incertitude. Il est également important de noter que la dernière fois que le déploiement du dollar américain a chuté à ce niveau, nous étions entrés dans une courte période de repli. Rien n'indique que cela va se répéter, mais il existe quelques risques que les investisseurs devraient continuer à garder sur leurs tableaux de bord.

Tout d'abord, il faut tenir compte de la récente poussée de l'inflation des prix à la consommation. Avec le montant massif de la dette émise pour maintenir l'économie à flot l'année dernière, les niveaux de prix pour tout, des produits de première nécessité aux biens immobiliers, ont atteint de nouveaux sommets. Les prix de certains groupes de produits de base, tels que le bétail, les métaux industriels et l'énergie, ont tous connu des augmentations significatives. Les métaux précieux ont fait figure d'exception, avec des performances négatives depuis le début de l'année, un phénomène qui a suscité des avis contradictoires de la part des économistes et des analystes.

L'argument en faveur d'une hausse de l'or et des autres métaux précieux repose sur l'argument de la couverture de l'inflation, de nombreux gestionnaires de portefeuille achetant de l'or pour la première fois. L'argument contre une hausse du prix de l'or repose sur la position actuelle de la Réserve fédérale américaine, qui laisse entendre que l'assouplissement quantitatif et le relèvement du taux directeur interviendront plus tôt que prévu par les marchés, ainsi que sur le potentiel de hausse des rendements obligataires, qui ont normalement une corrélation négative avec l'or.

Enfin, les États-Unis ont poursuivi leur campagne de vaccination efficace jusqu'à la vaccination complète et la réouverture totale de l'économie, dépassant de loin le rythme du Canada. Il est évident que le Canada, et en particulier l'Ontario, a pris du retard par rapport aux États-Unis à cet égard, mais avec la chute des nouvelles infections à des niveaux historiquement bas, nous pourrions enfin être en mesure de mettre cette période particulièrement difficile derrière nous.

Au cours de l'année écoulée, le Canada a accumulé une grande quantité de dettes pour financer les secours en cas de pandémie et les dépenses de relance, en organisant plusieurs ventes aux enchères d'obligations. Cette dette devra éventuellement être remboursée par une hausse des impôts, une réduction des dépenses futures, ou les deux.

Dans l'ensemble, les marchés se sont bien comportés au premier trimestre dans toutes les régions, et nous continuons d'observer une hausse de la demande dans les secteurs des services et des loisirs, ce qui devrait se refléter dans des fonds spécialisés comme le FNB Harvest Travel & Leisure Index (TSX: TRVL).

Analyse des devises

Cette analyse porte sur le secteur canadien des fonds de placement et sur la manière dont les gestionnaires de portefeuille répartissent les capitaux dans les principales devises. L'analyse de devises exclut toutes les quasi-espèces, telles que les obligations à moins d'un an d'échéance, et les espèces en caution détenues pour répondre aux clauses restrictives d'un contrat de prêt. Nous pensons qu'en excluant ces éléments, nous pourrons nous focaliser sur les espèces déployables des fonds de placement et évaluer le sentiment du marché. Nous analyserons ensuite les liquidités des fonds de placement au niveau des espèces et des quasi-espèces selon les secteurs, afin de comprendre quels secteurs verticaux les gestionnaires de portefeuille choisissent aujourd'hui de surpondérer ou sous-pondérer.

Le tableau 1 ci-dessous illustre les taux de croissance d'un mois à l'autre pour les principales devises mondiales.

Pondérations moyennes de portefeuille pour les devises mondiales

Le Graphique 1 illustre le pourcentage moyen d'espèces dans les fonds de placement canadiens pour neuf devises principales, dans un ordre séquentiel de janvier 2021 à mars 2021.

Espèces canadiennes et américaines en caisse

Le Graphique 2 illustre la valeur moyenne des espèces en dollars, dans un ordre séquentiel de janvier 2021 à mars 2021. Le dollar américain avait une position nette de 2 980 526 008 $ en mars 2021. Le dollar canadien avait une position nette de 3 494 234 164 $ en mars 2021.

Ratio de liquidité des fonds de placement

Le ratio de liquidité des fonds de placement est calculé comme étant le montant de la trésorerie d'un fonds par rapport à la totalité de ses actifs. Il est important de déterminer ce ratio lors de l'analyse des placements et de la répartition du capital. Il a le pouvoir de donner d'amples informations sur le flux de capital global vers des secteurs verticaux spécifiques, et sur le sentiment haussier ou baissier dans ces catégories de placement. Le tableau 2 liste les 10 meilleures et pires catégories des secteurs applicables selon le ratio moyen de plus de 3 000 fonds de placement détenant un mandat pour investir dans les secteurs concernés. Le tableau présente les secteurs les plus baissiers et les plus haussiers par ordre décroissant.

Les secteurs possédant le ratio le plus élevé sont surlignés en rouge, ce qui traduit une sous-pondération de leurs indexes respectifs. Cela pourrait vouloir dire que les gestionnaires de portefeuille attendent une performance négative dans ces catégories.

Les secteurs possédant les plus faibles ratios sont surlignés en vert, ce qui traduit une surpondération de leurs indexes respectifs. Cela pourrait vouloir dire que les gestionnaires de portefeuille attendent des rendements positifs dans ces catégories sur le court terme.

Analyse et perspectives

On peut tirer quelques enseignements intéressants du changement de pondération pour les catégories du CIFSC énumérées dans le tableau ci-dessus. Pour les groupes les plus baissiers, le crédit reste un secteur difficile. Les gestionnaires de portefeuilles obligataires sont allés jusqu'à faire basculer les portefeuilles vers les actions pour rechercher des rendements. Les actions immobilières semblent avoir un avenir favorable, avec des prix de l'immobilier en constante augmentation, et les grands fonds de dette privée et de capital-investissement qui en profitent pour acheter des biens immobiliers commerciaux en mauvaise position.

Nous voyons maintenant des fonds immobiliers sur tous les marchés mondiaux, canadiens et développés déployer des liquidités. Le solde des liquidités de 4,82 % est assez faible, ce qui suggère que les gestionnaires utilisent les liquidités dans ce secteur. Le secteur des matières premières a également connu une pondération encore plus faible, car les gestionnaires cherchent peut-être à poursuivre la course dans ce domaine. Les actions des services financiers, principalement les grandes banques, ont toutes affiché des résultats exceptionnels, et cela pourrait se poursuivre car les bilans sont chargés de liquidités prêtes à être déployées.

Maximisez l’exposition de vos fonds sur le marché!
Des analyses personnalisées des données
Améliorez l’expérience d’apprentissage de vos étudiants avec nos solutions de données.
Contactez-nous pour en savoir plus
Accédez à notre dépôt de fiches d’aperçu du fonds au PDV.
Cliquez ici pour la liste mensuelle des fonds obtenant la note FundGrade A.

Cliquez ici afin de visionner le contenu de la liste des lauréats de la note FundGrade A+® de l’année dernière.
NUMÉRO SANS FRAIS : 1 (888) 328-9174
Nous offrons à nos clients les données complètes les plus pertinentes disponibles sur les fonds de placement canadiens.
Naviguez dans notre répertoire de sociétés de fonds classé par ordre alphabétique :


Site Web réalisé par Fundata Canada Inc.
Données sur les fonds communs de placement fournies par Fundata. | Voir les Modalités et conditions d’utilisation.
Les informations des marchés financiers sont fournies par QuoteMedia.com. Tous droits réservés. | Voir les conditions d’utilisation.
Délai de 15 minutes sur les données du NASDAQ et sur toutes autres données, sauf indication contraire.
Les données sur les matières premières sont la propriété de CME Group Inc. et de ses concédants. Tous droits réservés.
Les indices de BofA Merill Lynch sont utilisés avec autorisation.
© 2023 Fundata Canada Inc. Tous droits réservés. | Voir la Politique de confidentialité | Contactez-nous.